Pour les Liégeois et les autres aussi

Publié le par patmamy

 
  Les Coteaux de la Citadelle
 

Aujourd'hui pour les Liégeois: deux évènements à ne pas rater: l'ouverture de la foire d'octobre et coteaux de la citadelle aux flambeaux



Hebergeur d'images



Depuis 10 ans, la Nocturne propose une promenade magique à travers ruelles, cours, escaliers, terrasses, jardins, sentiers, prairies et vergers… accrochés au flanc de la colline, en bordure du cœur historique de la ville.
Manifestation de dimension internationale, la Nocturne des Coteaux de la Citadelle est devenue la grande fête de la lumière de toute la région, à l'intérieur du nouveau concept Liège, ville de Lumière.
 
 Plus de 12.000 bougies, flambeaux, projecteurs, guirlandes lumineuses, brûlots, torches sont allumés le long du parcours dès 19 h 30. Les promenades sont aussi balisées de multiples animations musicales et théâtrales. De nombreux bâtiments sont exceptionnellement accessibles.
 

Hebergeur d'imagesHebergeur d'images


l'occasion de (re)manger des laquemants

decorationPour certains l'étymologie du mot vient sans doute de "laquer", action d'accommoder un mets de l'apprêter, de le cuisiner: farcir, fourrer, entrelarder, larder, napper, imbiber ou siroper. Comme le canard laqué.

Pour d'autres (comme Wikipedia), l'inventeur du lacquemant est Monsieur Désiré Smidts en 1903 qui travaillait aux Établissements Lacquemant à Lille et qui a donné le nom de sa friandise en hommage à ses anciens employeurs.

Sept orthographes de ce mot sont traditionnellement admises. Je connais: Lakeman, Laquement, Laquemant, Laquement, Lacquemant, Lacquement.

Ma préférence personnelle est Lacquemants ou Lacquements, à la limite omettre le "c" ravive l'idée de la laque, de l'enduit brun.

Spécialité gastronomique de la région liégeoise, le lacquemant est une fine gaufrette, coupée en deux sur son épaisseur, fourrée et nappée d'une bonne couche de sirop de sucre candi. Elle est dégustée en grande quantité lors de la Foire d'octobre à Liège.

Voici une recette selon Wikipedia: 


Recette du lacquemant

Ingrédients pour 60 galettes (lacquemants)

  • 600 gr de farine de froment
  • 25 g de levure
  • 20 g de jaune d'œuf
  • 200 g de beurre
  • 100 g de sirop de candi
  • 250 g de lait tiède
  • 50 g de sucre semoule
  • 5g de sel
  • vanille

Ingrédients pour le sirop

  • 100 g de sirop de candi
  • 125 g de sucre semoule
  • 50 g de miel
  • 100 g de beurre
  • 10 g d'eau
  • fleur d'oranger
  • canelle

Le sirop 

Porter tous les ingrédients à ébullition et laisser refroidir.

La pâte

Faire une pâte homogène avec les premiers ingrédients et laisser gonfler du double. Faire des pâtons de 20 g et allonger à 10 cm. Cuire dans un fer à fines mailles, couper horizontalement et fourrer avec le sirop.


ou des croustillons

les croustillons sont un genre de beignets


Ingrédients

Pour 4 personnes :


200 gr de farine tamisée
15 gr de levure de boulanger
1 dl de bière blonde (pils)
750 ml de lait entier
1 cuillère à café de sel
1 cuillère à café de sucre fin cristallisé
1 oeuf
25 gr de beurre doux
Sucre impalpable (sucre glace)
Ustensiles :

Une friteuse

Préparation

Préparation de la pâte :

Dans un petit poêlon, faire fondre le beurre. Fondre uniquement. Retirer du feu et réserver.
Verser le lait dans une casserole moyenne et le chauffer à feu doux. Laisser tiédir le lait, puis y dissoudre complètement la levure à l’aide de vos doigts. Ajouter ensuite progressivement la farine en remuant vigoureusement à l’aide d’un fouet. Réserver.
Dans deux bols différents, déparer le jaune du blanc d’œuf. Réserver.
Ajouter ensuite à la pâte - dans la casserole moyenne – le sel, le sucre cristallisé, le jaune d’œuf et la bière blonde. Bien battre et mélanger, toujours à l’aide du fouet. Dès que la pâte est homogène, y ajouter progressivement le beurre fondu. Bien battre et mélanger à nouveau. Réserver.
Faire monter en neige le blanc d’œuf à l’aide d’un fouet ou d’un mixeur électrique.
Incorporer ensuite le blanc d’œuf battu à la pâte en deux ou trois étapes, en le mélangeant délicatement à la pâte à l’aide d’une spatule en bois. Bien soulever et aérer la pâte.
Recouvrir ensuite la casserole d’un linge propre et laisser reposer et monter la pâte à température ambiante pendant 1h30. La pâte va pendant ce temps de repos environ doubler de volume.
Cuisson des smoutebollen :

Porter la température de l’huile de votre friteuse (sans panier) à 180 °C (thermostat 9).
Bien mélanger à nouveau la pâte après 1h30 de repos.
A l’aide d’une cuillère à soupe, former des petites boulles de pâte d’environ la taille d’un œuf de caille, et les plonger au fur et à mesure dans la friture. En préparer 6 ou 7 (maximum) à la fois et les laisser frire une minute. Après une minute, les retourner à l’aide d’une écumoire et les laisser frire sur l’autre côté pendant une minute supplémentaire. Dès qu’elles sont bien dorées, les retirer de la friture puis les égoutter.
Disposer ensuite les smoutebollen préparés dans un plat chaud recouvert de papier absorbant.
Recommencer l’opération avec le restant de pâte.
Présentation :

Servir les croustillons sur des assiettes chaudes et saupoudrer (à volonté) de sucre impalpable (sucre glace ).
Mais sur la foire présenté dans un sachet en forme de cornet.

(source internet).


Pourvu qu'il ne pleuve pas!!!!

                 PATMAMY

Publié dans blablatage

Commenter cet article

sylvie 05/10/2008 17:46

miam miam, je veux des laquements, il ne faut pas frustrer gustativement une femme enceinte ;o)

Yann 05/10/2008 11:59

Miam miam, c'est un peu mon pêchet mignon... chaque année à la foire du Trône je craque!Bon dimanche.Yann

papatte 04/10/2008 22:29

bin, désolée de te dire qu'ils prévoient de la pluie !!!! :)bonne soirée et gros bisouxxx baveuxxx

Clémence 04/10/2008 22:15

je ne connais ni l'un ni l'autre et je ne saurais lequel choisir...

Chris 04/10/2008 21:55

Hummm terribles ces petits croustillons !